Rizière et préparation du sol

Rice Farming

Le riz est une plante résistante, qui peut pousser dans presque tous les types de sol. Tant qu’elle est suffisamment irriguée (soit par irrigation, soit par la pluie), elle peut pousser dans les sols humides et secs. Cependant, comme le producteur attend un bon rendement de sa rizière, il faut préparer le sol pour qu’il puisse accueillir soit les jeunes plants de riz (méthode de repiquage), soit les graines pré-germées et incubées (méthode du semis direct).

Tout d’abord, les rizières doivent être débarrassées des mauvaises herbes et des matières indésirables. De nombreux riziculteurs labourent et travaillent le sol, afin de le retourner. En outre, dans certains cas, un hersage les aide à casser les mottes de terre en plus petits morceaux. Le nivellement au laser est également très courant chez les riziculteurs commerciaux.

Chaque domaine est différent et a des besoins spécifiques. Il est vivement conseillé de consulter un agronome local afin de déterminer un plan intelligent de préparation du sol.

Il existe deux types principaux de préparation du sol : la préparation humide et la préparation sèche.

Préparation humide

La préparation humide est une option pour les champs de hautes terres et de basses terres. Cette méthode requiert une grande quantité d’eau, pour préparer le sol à la future culture. Avec cette méthode, le sol est correctement travaillé dans des conditions de saturation d’eau. Il faut prendre en considération les étapes suivantes pour préparer une rizière :

Étape 1 : Construction ou réparation des digues. En général, les digues aident le sol à retenir l’eau de pluie. On peut construire des digues de 50×30 cm (19×12 pouces) autour du terrain. De nombreux riziculteurs disent que chaque canal devrait avoir une hauteur de 3-5 cm (1,1-1,9 pouces). Le but est d’assurer la disponibilité de l’eau pendant les périodes pluvieuses.

Étape 2 : Irrigation des champs. Après la construction des canaux d’eau, de nombreux riziculteurs irriguent le champ pendant au moins une semaine. Cela aide le sol à devenir lisse, malléable et prêt à être labouré.

Étape 3 : Processus de labourage du sol. On peut effectuer le labourage du sol une fois que le sol est correctement irrigué. Lorsque le sol est suffisamment humide, il est très probablement prêt à être labouré.

Étape 4 : Inondation du champ. Après le travail, les riziculteurs inondent souvent le champ pendant environ 2 semaines.

Étape 5 : Processus de deuxième labourage du sol. Cette étape est souvent effectuée au moins 10 jours après le premier labourage du sol. Cela implique la formation de flaques d’eau dans la rizière, et le hersage. La formation de flaques d’eau peut se faire à l’aide de motoculteurs et de herses. Le sol devient boueux. La préservation et la disponibilité des éléments nutritifs du sol peuvent en principe être assurées par cette méthode. Ensuite, la rizière peut être hersée 2-3 fois, dans une période de temps de 5 à 7 jours.

Étape 6 : Nivellement du terrain. La dernière étape de la préparation humide a lieu deux jours avant la plantation. Les tracteurs ou les animaux peuvent être utiles dans ce processus. Une planche de bois attachée au tracteur ou à l’animal traverse tout le champ et le nivelle. La surface du sol doit absolument être uniforme, pour la bonne croissance des cultures.

Préparation sèche

La préparation sèche est une option pour les champs de basses terres et de hautes terres. Ce type de préparation nécessite moins d’eau. Les riziculteurs doivent tenir compte des étapes suivantes pour la préparation de la rizière :

Étape 1 : Construction des digues. Comme déjà mentionné, les digues aident le champ à retenir l’eau de pluie. On peut construire des digues de 50×30 cm (19×12 pouces) autour du terrain. Chaque canal a d’habitude une hauteur de 3-5 cm (1,1-1,9 pouces). Le but ici est d’assurer la disponibilité de l’eau pendant les périodes de pluie.

Étape 2 : Processus de labourage du sol. Le labourage du sol peut être effectué une fois que le sol est bien irrigué.

Étape 3 : Processus de deuxième labourage. Les riziculteurs hersent et labourent souvent le sol à l’aide d’un motoculteur.

Étape 4 : Nivellement du terrain. Dans la préparation sèche, il y a une petite quantité d’eau dans le sol. Dans ce cas, il n’y a normalement pas besoin d’utiliser une planche en bois pour niveler le terrain. Le nivellement au laser est couramment employé dans ce cas. L’uniformité de la surface du sol est cruciale pour assurer une bonne croissance des cultures.

Étape 5 : Lutte contre les mauvaises herbes. Une méthode fréquente de prévenir la croissance des mauvaises herbes est de les laisser pousser pendant au moins deux semaines. Après leur apparition, les riziculteurs appliquent souvent des herbicides (toujours demander conseil à un agronome avant d’utiliser un produit phytosanitaire). Les effets potentiels des herbicides imposent une certaine prudence.

Wiki – Le RIZ – Infos & utilisations

Comment cultiver du riz: Pas à pas

Rizière et préparation du sol

Plantation du riz, exigences de semis – Taux de semis du riz

Gestion des nutriments dans la riziculture – Fertilisation des plants de riz

Ravageurs et maladies du riz

Récolte du riz, rendement par hectare et stockage

Avez-vous de l’expérience dans la riziculture ? Veuillez partager votre expérience, vos méthodes et vos pratiques, dans les commentaires ci-dessous. Tout le contenu que vous ajoutez sera bientôt revu par nos agronomes. Une fois approuvé, il sera publié sur Wikifarmer.com, et il aura une influence positive sur des milliers d’agriculteurs débutants ou expérimentés, partout au monde.

Cet article est également disponible dans les langues suivantes: enEnglish esEspañol arالعربية pt-brPortuguês deDeutsch ruРусский elΕλληνικα trTürkçe hiहिन्दी idIndonesia

Equipe éditoriale Wikifarmer
Equipe éditoriale Wikifarmer

Wikifarmer est la plus grande encyclopédie agricole en ligne produite et mise à jour par ses utilisateurs. Vous pouvez soumettre un nouvel article, éditer un article existant, ajouter des images et des vidéos ou simplement profiter de l’accès gratuit à des centaines de guides de cultures contemporains. L’utilisateur endosse toute responsabilité concernant l’évaluation et l’usage des informations fournies sur ce site.