Qu’est-ce que l’agriculture biocyclique végétalienne?

L’agriculture biocyclique végétalienne est une nouvelle approche de l’agriculture biologique basée sur les espèces végétales. Ce type de culture exclut tout élevage et abattage commercial d’animaux et n’utilise aucun intrant d’origine animale. Les cycles des éléments nutritifs sont réalisés grâce à des systèmes de fertilisation essentiellement à base de plantes (y compris la terre d’humus biocyclique).

Grâce à la promotion systématique de la biodiversité et de la formation d’humus, ainsi qu’à la non-utilisation de pesticides et d’engrais de synthèse, les agriculteurs biocycliques végétaliens contribuent à préserver la santé du sol, des plantes, des animaux sauvages, des humains et de l’ensemble de l’écosystème environnant.

L’agriculture biocyclique végétalienne n’est pas une méthode de culture spécifique, mais plutôt un principe qui englobe de nombreuses approches agricoles compatibles. Il s’agit notamment des différentes formes d’agriculture régénératrice, de permaculture, d’agroécologie, d’agroforesterie, etc., qui partagent toutes plus ou moins la vision originelle de l’« agriculture biologique », laquelle est également ancrée dans l’approche biocyclique végétalienne. La condition étant, toutefois, de respecter la règle fondamentale interdisant l’élevage d’animaux et l’utilisation d’intrants d’origine animale.

Dans un contexte de prise de conscience croissante des problèmes liés à l’élevage en termes d’environnement et de durabilité, tels que le changement climatique, la dégradation des sols, la pollution de l’eau, la perte de biodiversité, les effets néfastes sur la santé humaine et sur la sécurité alimentaire mondiale, le débat public invite de plus en plus à réduire les cheptels. De nombreux agriculteurs envisagent d’abandonner l’élevage pour des raisons de viabilité économique.

En outre, on assiste actuellement à un changement paradigmatique fondamental dans l’opinion publique, en particulier parmi la jeune génération, concernant la relation homme-animal. Un nombre croissant de personnes considèrent que l’exploitation et la mise à mort d’animaux pour la consommation humaine ne sont plus justifiées d’un point de vue éthique. Désormais, un marché se développe également pour les entreprises qui répondent aux attentes de ce groupe cible croissant par une approche entièrement végétalienne de la production.

Dans ce contexte, l’agriculture biocyclique végétalienne offre des techniques de culture bien établies et une perspective d’avenir.

Le standard biocyclique végétalien et la certification « agriculture biocyclique végétalienne ».

Les principes de l’agriculture biocyclique végétalienne sont énoncés dans le standard biocyclique végétalien, une norme biologique indépendante appartenant à la famille des standards de l’IFOAM depuis 2017. Il s’agit de la seule norme autonome, applicable dans le monde entier, pour l’agriculture biologique végétalienne.

Le standard biocyclique végétalien est associée à un système de contrôle et de certification professionnel ainsi qu’à un label de qualité « agriculture biocyclique végétalienne », qui offre une transparence totale à toutes les étapes de la chaîne de valeur et garantit que les produits qui en bénéficient ont été cultivés non seulement de manière biologique mais aussi selon les principes du véganisme.

Vous pouvez trouver d’autres informations pertinentes ici.

Cet article est également disponible dans les langues suivantes: English Español Deutsch Nederlands हिन्दी العربية Türkçe 简体中文 Русский Italiano Ελληνικά Português Tiếng Việt Indonesia 한국어

NOS PARTENAIRES

Nous unissons nos forces avec des ONG, des universités et d'autres organisations dans le monde entier pour remplir notre mission commune en matière de durabilité et de bien-être humain.