Il existe environ 200 variétés connues d’alfalfa mais il n’y en a que 6 à 8 qui sont utilisées commercialement à grande échelle. En général, les différentes variétés d’alfalfa possèdent des performances différentes de croissance dans différentes régions. Nous devons faire des recherches pour savoir quelle variété est utilisée dans notre région pour l’usage que nous souhaitons en faire. Bien que les plantes d’alfalfa puissent s’adapter correctement à des conditions climatiques variées, nous devons vérifier qu’il existe des cas de bons rendements pour une variété potentielle dans notre région, avant de prendre une décision.

La préparation pour la culture de l’alfalfa démarre pendant l’été de l’année précédente. La plupart des fermiers commencent par réguler le pH du sol à 6,5 environ. De nombreux cultivateurs ajoutent du citron vert (grâce à un labour profond) dans une quantité équivalente à 3 ou 4 tonnes par hectare (posez la question à un agronome certifié dans votre région). On pense que le citron vert augmente l’activité de la bactérie du rhizobium qui fixe l’azote, tout en jouant le rôle d’un amendement du sol. Quelques-uns ajoutent également 2-3 tonnes de fumier par hectare et ils labourent en profondeur quelques jours avant la plantation. (Souvenez-vous que 1 tonne = 1000kg et que 1 hectare = 10 000m²). Nous devons prendre en considération la condition du sol de notre champ en procédant à un test annuel du sol, avant d’appliquer tout amendement ou labour. En général, lorsqu’on fait pousser du Medicago sativa, le dernier labour a lieu la veille de la plantation.

Bien que l’alfalfa soit une plante bien adaptée qui fournit habituellement une bonne production pendant plusieurs années, elle peut être sévèrement affectée par les mauvaises herbes. Les indésirables sont en compétition avec les plants d’alfalfa pour l’eau et les nutriments, ce qui donne des plants maigres et sous-performants. Nous devons prendre conseil auprès de fermiers locaux et/ou d’agronomes pour pouvoir obtenir les dernières informations sur les mauvaises herbes les plus courantes dans notre région. Ensuite, nous devons créer un programme solide (avant et après le semis) de gestion des mauvaises herbes, en prenant en compte le cadre légal local et les suggestions de l’agronome. Quelques produits chimiques largement utilisés dans certains pays sont strictement interdits dans d’autres.

Vous pouvez enrichir cet article en laissant un commentaire ou une photo de votre variété d’alfalfa, de vos méthodes de préparation du sol et de vos techniques de gestion des mauvaises herbes.

I. Les usages de l’alfalfa et informations générales

II. Informations sur la plante d’alfalfa

III. Comment faire pousser l’alfalfa

IV. Les besoins en sol de l’alfalfa – Sélection de variétés – Gestion des mauvaises herbes

V. Taux et densité de semis de l’alfalfa

VI. Besoins en fertilisant de l’alfalfa

VII. Besoins en eau de l’alfalfa

VIII. La récolte de l’alfalfa et son rendement par hectare

IX. La rotation des cultures et l’alfalfa

X. Questions et réponses sur l’alfalfa

Avez-vous de l’expérience dans la culture de l’alfalfa ? Partagez-la dans les commentaires ci-dessous, avec vos méthodes et vos pratiques.

Tous les contenus vont bientôt être vérifiés par nos agronomes. Une fois approuvés, ils seront ajoutés à Wikifarmer.com et ils influenceront positivement des milliers d’agriculteurs à travers le monde, néophytes comme expérimentés.

Cet article est également disponible dans les langues suivantes: English Español Deutsch Nederlands हिन्दी العربية Türkçe 简体中文 Русский Italiano Ελληνικά Português Tiếng Việt Indonesia

NOS PARTENAIRES

Nous unissons nos forces avec des ONG, des universités et d'autres organisations dans le monde entier pour remplir notre mission commune en matière de durabilité et de bien-être humain.