Gestion des nutriments dans la riziculture – Fertilisation des plants de riz

Rice Farming

LES ENGRAIS EN RIZICULTURE

 

Tout d’abord, il faut tenir compte de l’état du sol de la rizière, à l’aide d’analyses semestrielles ou annuelles, avant d’appliquer toute méthode de fertilisation. Il n’y a pas deux sols qui se ressemblent, et personne ne peut vous conseiller sur les méthodes de fertilisation sans tenir compte des données d’analyse du sol, de l’analyse des tissus et de l’historique des cultures de votre terrain. Cependant, voici ci-dessous les schémas de fertilisation du riz les plus communs, utilisés par un grand nombre de riziculteurs.

Un programme courant de fertilisation du riz, utilisé par un grand nombre de riziculteurs, implique 2 applications majeures d’engrais.

La première application a lieu à peu près au même moment que la plantation ou le repiquage (soit environ 20 jours plus tard), et la deuxième application a lieu environ 45 à 60 jours après la première application. De nombreux riziculteurs appliquent 0,5 tonne de N-P-K 30-10-10-10 par hectare le jour du semis/plantation (ou 20 jours plus tard). Environ 45-60 jours après la première application, ils appliquent 0,2-0,3 tonnes de N-P-K 40-0-0 ou 33-0-0 par hectare (1 tonne = 1000 kg = 2.200 lbs. et 1 hectare = 2,47 acres = 10 000 mètres carrés).

Toutefois, il s’agit là de modèles simples et courants, qui ne devraient pas être suivis sans faire ses propres recherches. Chaque domaine est différent et a des besoins spécifiques. Les plants de riz peuvent ou non donner de meilleurs rendements après l’application d’engrais. Demandez l’avis d’un agronome, après avoir effectué une analyse du sol.

L’azote est le nutriment le plus restrictif pour la production de riz. L’azote est très important pour la croissance en hauteur de la plante, de la taille des feuilles, du nombre de panicules et pour un rendement élevé par hectare. Le riz a besoin d’azote pour développer un nombre suffisant de panicules. La période cruciale au cours de laquelle de nombreux riziculteurs appliquent l’azote, est de 2 semaines après le repiquage, ou de 21 jours après le semis.

De plus, de nombreux producteurs font des applications d’azote avant d’effectuer le semis et d’inonder la rizière. L’application d’azote peut se produire dans un sol sec qu’il faut irriguer immédiatement. Alternativement, on peut l’intégrer et inonder la rizière 3 à 5 jours plus tard. Une application précoce peut également être réalisée, sous forme d’ammonium. On peut l’appliquer sur un sol sec, juste avant la procédure d’inondation. Il faut tenir compte du fait qu’une fois l’azote appliqué tôt, la rizière sera inondée dans les 5 jours. L’inondation met normalement l’azote dans le sol et le protège des fuites. Cependant, à retenir que cela ne s’applique pas forcément à chaque terrain.

Carences en azote

L’un des problèmes les plus courants dans la production du riz est la carence en azote. Elle se produit généralement à des stades cruciaux de la croissance (développement des panicules), quand les plantes ont besoin d’une plus grosse quantité d’azote.

On peut identifier ces carences si une décoloration intense des cultures est observée. Les carences en azote sont gérées en appliquant les mesures suivantes :

  • Application efficace d’engrais azotés.
  • Espacement suffisant entre les plants.
  • Bonne gestion de l’eau. Beaucoup de riziculteurs pensent que leur champ devrait être sans cesse inondé.
  • Lutte contre les mauvaises herbes qui concurrencent le riz pour l’azote (très important).
  • Il est suggéré de consulter un agronome local.

Excès d’azote

L’application d’azote en quantité suffisante aide le riz à pousser plus vite et à fournir des grains de bonne qualité. Cependant, de nombreux agriculteurs appliquent une quantité plus importante que celle dont a besoin le riz. Une application excessive d’azote peut conduire à une croissance riche, qui attire beaucoup de ravageurs. Certains riziculteurs peuvent reconnaître l’excès d’azote simplement en regardant les feuilles. Dans la plupart des cas, les feuilles ont une couleur verte inhabituelle. De plus, les plantes peuvent avoir de fines tiges. Les riziculteurs peuvent normalement prévenir l’excès d’azote en observant la consistance de l’azote du sol, puis en appliquant suffisamment d’azote pour répondre aux besoins des plants de riz.

Phosphore (P)

Le phosphore est très important dans les premiers stades de croissance des plants de riz. Il contribue au développement de racines fortes. Le pH du sol joue un rôle majeur dans la disponibilité du P. De nombreux riziculteurs affirment que la disponibilité idéale du phosphore pour le riz se produit lorsque le pH du sol est inférieur à 6,5 (demander conseil à un agronome certifié).

Potassium (K)

Le potassium (K) est également très important pour obtenir de bons rendements en riz. Le potassium contribue à la résistance des plantes aux maladies, à l’élargissement et à l’épaisseur des racines, à la solidité des feuilles, à la formation et au développement des panicules. Les carences en potassium peuvent avoir un impact considérable sur la croissance des cultures. Les riziculteurs expérimentés disent qu’ils peuvent identifier ces carences par les symptômes ci-dessous :

  • De taches foncées sur les feuilles séchées. Plantes de couleur vert foncé avec des feuilles jaunes à brunes.
  • Les feuilles des parties inférieures de la plante peuvent avoir tendance à se recroqueviller.
  • Les feuilles de la partie supérieure de la plante sont courtes, de couleur vert foncé.
  • Des taches nécrotiques sur les panicules.
  • Des racines malades. Les racines sont noires, avec une densité et une longueur réduites.
  • Flétrissement précoce des feuilles.

Les riziculteurs expérimentés peuvent gérer ces problèmes en suivant les mesures énumérées ci-après :

  • Utilisation de graines de bonne qualité, présentant une résistance suffisante aux ravageurs et aux maladies.
  • Application adéquate de N et de P, mais en évitant une application excessive.
  • Il est essentiel de consulter un professionnel local.

Cependant, il s’agit là de modèles simples et courants, qui ne devraient pas être suivis sans faire ses propres recherches. Chaque domaine est différent et a des besoins spécifiques. Les plants de riz peuvent ou non donner de meilleurs rendements après l’application d’engrais. Demandez l’avis d’un agronome, après avoir effectué une analyse de sol.

Wiki – Le RIZ – Infos & utilisations

Comment cultiver du riz: Pas à pas

Rizière et préparation du sol

Plantation du riz, exigences de semis – Taux de semis du riz

Gestion des nutriments dans la riziculture – Fertilisation des plants de riz

Ravageurs et maladies du riz

Récolte du riz, rendement par hectare et stockage

Avez-vous de l’expérience dans la riziculture ? Veuillez partager votre expérience, vos méthodes et vos pratiques, dans les commentaires ci-dessous. Tout le contenu que vous ajoutez sera bientôt revu par nos agronomes. Une fois approuvé, il sera publié sur Wikifarmer.com, et il aura une influence positive sur des milliers d’agriculteurs débutants ou expérimentés, partout au monde.

Cet article est également disponible dans les langues suivantes: enEnglish esEspañol arالعربية pt-brPortuguês deDeutsch ruРусский elΕλληνικα trTürkçe hiहिन्दी idIndonesia

Equipe éditoriale Wikifarmer
Equipe éditoriale Wikifarmer

Wikifarmer est la plus grande encyclopédie agricole en ligne produite et mise à jour par ses utilisateurs. Vous pouvez soumettre un nouvel article, éditer un article existant, ajouter des images et des vidéos ou simplement profiter de l’accès gratuit à des centaines de guides de cultures contemporains. L’utilisateur endosse toute responsabilité concernant l’évaluation et l’usage des informations fournies sur ce site.