Fertilisation des amandiers

Almond Tree Fertilizer Requirements

Exigences en fertilisant des amandiers

Les pratiques de cultures d’amandiers contemporaines suggèrent de récolter une fois par an (en été, juillet-août) au moins une centaine de feuilles de nos amandiers pour les envoyer à un laboratoire pour une analyse détaillée des nutriments. Si nous détectons que la feuille moyenne possède des carences (quelques éléments chimiques importants sont en-dessous des standards acceptables), alors nous pouvons discuter avec un agronome sur la manière d’intervenir et de corriger le problème par l’ajout de l’élément approprié, par exemple un amendement en calcium, la plupart du temps par une application foliaire.

Les taux normaux des nutriments les plus importants sont listés ci-dessous :

Taux foliaires minimums acceptables :

Azote : 2%

Potassium : 1,2%

Calcium : 2,2%

Magnésium : 0,3%

Quand il s’agit de jeunes amandiers (1-3 ans), nous devons faire très attention parce que si nous ajoutons de l’engrais à un certain endroit du sol sans arroser en même temps, cela peut causer différents problèmes à l’arbre (cela peut aussi en poser à l’arbre adulte). La plupart des fermiers appliquent 150g d’azote par arbrisseau pendant les 2ème et 3ème années après leur plantation.

En ce qui concerne les amandiers adultes, un schéma courant de fertilisation consiste à ajouter entre 3,6 et 5,4 kg d’un mélange azote-phosphore-potassium 12-12-17 + 2 oxyde de magnésium par arbre adulte, en 2 applications sur l’année, la première à la fin de l’hiver (février) puis à la fin du printemps (mai-juin). Un second programme de fertilisation de l’amandier consiste à ajouter entre 3,6 et 5,4kg du même mélange 12-12-17+ 2 oxyde de magnésium par arbre adulte à la fin de l’hiver ou au début du printemps (février -mars) et d’injecte un engrais hydrosoluble azote-phosphore-potassium 15-15-15 par le système d’irrigation à la fin du printemps (avril-mai). Un troisième programme (qui peut se combiner partiellement avec les deux autres) implique 3 applications foliaires du même mélange 20-20-20, la première lorsque les pétales des fleurs tombent et les deux autres à 10 jours d’intervalle. (Ce ne sont que des pratiques courantes que vous ne devriez pas suivre sans avoir mené vos propres recherches et effectué une analyse de feuilles).

L’amandier a de grands besoins en azote. De nombreux cultivateurs ajoutent (par la fertigation ou l’aspersion) environ 1kg d’azote par arbre adulte par an et cela semble être suffisant. Il a été observé que l’ajout d’une plus grande quantité engendre une croissance rapide des drageons et par conséquent, le rendement diminue puisque ces pousses ombragent souvent les parties fructificatrices de l’arbre.

Le potassium est le second macronutriment le plus important. Si une carence en potassium est décelée par l’analyse des feuilles, les cultivateurs ajoutent souvent entre 6,8 et 9kg de sulfate de potassium (K2SO4) pour chaque arbre adulte. Une autre solution est de gérer une carence sévère en potassium par une aspersion foliaire de nitrate de potassium (1kg de nitrate de potassium dans 100kg d’eau, pulvérisé au moins 5 fois par mois au printemps – posez la question à un agronome certifié).

Il est possible de fertiliser parfaitement l’amandier par l’ajout de fumier. De nombreux cultivateurs ajoutent 10 à 20 tonnes de fumier par hectare tous les ans ou tous les deux ans. (1 hectare = 10 000m² et 1 tonne = 1000kg). Lorsqu’ils ne peuvent pas trouver de fumier à un tarif raisonnable, de nombreux fermiers utilisent des engrais verts, principalement de la Vicia faba ou de la Vicia sativa. Dans ce cas, les cultivateurs d’amandiers plantent des légumes à l’automne. Pendant les mois qui suivent, ils ajoutent du phosphore et du potassium dans le champ pour aider les légumes à pousser rapidement. Enfin ils labourent les plantes, pour les incorporer dans le sol juste avant la floraison (au printemps, avril-mai). Gardez en tête que la décomposition de matière organique est gourmande en azote. Par conséquent, de nombreux cultivateurs ajoutent au moment de labourer de l’azote (sous forme de nitrate) dans le sol pour éviter une carence en azote (posez la question à un agronome certifié).

Cependant ce ne sont que des pratiques courantes que vous ne devriez pas suivre sans avoir mené vos propres recherches. Chaque champ est différent et possède différents besoins. La vérification des nutriments du sol et de son pH est vitale avant d’appliquer toute méthode de fertilisation. L’analyse des feuilles est très importante pour pouvoir diagnostiquer et corriger les carences en nutriments dans les amandiers, toujours après avoir consulté un agronome.

Vous pouvez enrichir cet article en laissant un commentaire ou une photo de vos méthodes de fertilisation d’amandiers.

Informations sur l’amandier

Faire pousser des amandiers à partir de graines

Faire pousser des amandiers pour le profit

Exigences et conditions climatiques pour l’amandier

Conditions du sol, exigences et préparation du terrain pour l’amandier

Propagation des amandiers

Pollinisation des amandiers

Plantation des amandiers, espacement et nombre d’amandiers par hectare

Comment tailler les amandiers

Comment irriguer les amandiers

Fertilisation des amandiers

Récolte et rendements des amandiers

Ravageurs et maladies des amandiers

Questions et réponses sur les amandiers

Avez-vous de l’expérience dans la culture des amandiers ? Partagez-la dans les commentaires ci-dessous, avec vos méthodes et vos pratiques.

Tous les contenus vont bientôt être vérifiés par nos agronomes. Une fois approuvés, ils seront ajoutés à Wikifarmer.com et ils influenceront positivement des milliers d’agriculteurs à travers le monde, néophytes comme expérimentés.

Cet article est également disponible dans les langues suivantes: enEnglish esEspañol arالعربية pt-brPortuguês

Equipe éditoriale Wikifarmer
Equipe éditoriale Wikifarmer

Wikifarmer est la plus grande encyclopédie agricole en ligne produite et mise à jour par ses utilisateurs. Vous pouvez soumettre un nouvel article, éditer un article existant, ajouter des images et des vidéos ou simplement profiter de l’accès gratuit à des centaines de guides de cultures contemporains. L’utilisateur endosse toute responsabilité concernant l’évaluation et l’usage des informations fournies sur ce site.