Cultiver le melon au potager: Pour les débutants

De plus en plus de gens aiment cultiver leurs propres fruits et légumes comme loisir, pour leur satisfaction personnelle et pour contrôler ce qu’ils mangent. Cependant, cultiver des fruits et légumes au potager comporte des risques, des choses à faire, et il y a certaines choses qu’il faut certainement éviter.

Éléments à retenir pour la culture des melons dans un potager :

  1. 1. Les 4 éléments importants lors de la culture des melons dans un potager sont : plein soleil, assez de place, sol couvert (afin d’augmenter rapidement sa température et de contrôler les mauvaises herbes) et un bon drainage du sol.
  2. Pour commencer à cultiver des melons à partir de graines, très souvent, les graines collectées après avoir mangé des melons à la maison, peuvent être stériles et donc ne pas pouvoir produire des fruits. Il faut plutôt acheter des graines certifiées chez un vendeur reconnu. Ceci assurera des taux de germination élevés, et il n’y aura pas de perte de temps.
  3. Pour commencer à cultiver des melons à partir de plantules, on peut acheter les jeunes plants auprès d’un vendeur réputé, et les repiquer ensuite dans leur position finale. Il faut choisir soigneusement le type de melon à planter. La pépinière locale peut fournir plus de renseignements sur les maladies du sol que l’on trouve couramment dans une région donnée. Ainsi, on peut choisir une plantule hybride, qui a de fortes chances de surmonter les difficultés et finalement produire des melons savoureux et juteux.
  4. Les melons proviennent d’Afrique. Ils ont besoin d’un sol chaud pour se développer et prospérer. D’habitude, on plante directement nos graines ou repiquerons nos jeunes plants de melon seulement après avoir planté tous les autres légumes dans notre jardin, à la fin du printemps. Les melons ont besoin de températures comprises entre 18 et 35°C (64 – 95°F) et d’une bonne exposition au soleil. Même un gel léger peut causer de graves dégâts aux tissus et aux fruits. Dans les climats tropicaux, l’hiver est la meilleure période pour commencer les semis de melon, alors que dans les endroits au climat plus frais, on peut planter nos semis de melon à la fin du printemps. Les producteurs commerciaux de melons recouvrent le sol d’un film plastique noir, afin de chauffer le sol, de stimuler la croissance des plantes et de lutter contre les mauvaises herbes. Les cultivateurs amateurs peuvent faire quelque chose de similaire, en recouvrant le sol autour de la plante de melon, d’un film ou d’une protection en plastique noir.
  5. Avant de faire un semis ou de planter, l’application d’engrais organiques pourrait être nécessaire pour augmenter les niveaux de nutriments du sol. De nombreux cultivateurs préfèrent, pendant la période de croissance, appliquer du fumier ou des composts comme méthodes de fertilisation, principalement pour augmenter les niveaux d’azote et de potassium dans le sol.
  6. On doit choisir un endroit ensoleillé dans la parcelle cultivée, avec un bon drainage. Dans la culture des melons, l’espacement est très important. Si les plantes sont surpeuplées, elles ne pourront pas produire des fruits bien formés. En règle générale, on plante 1 plantule de melon par mètre carré. Si tout se passe bien, on peut récolter deux melons bien formés de cette plante. Cependant, si on cultive verticalement les plantes, en treillis (piquets en bambou, par exemple), on peut planter deux semis par mètre carré. Cultiver des melons dans des plates-bandes surélevées serait une option aussi, car de cette façon, on peut irriguer plus facilement, sans arroser le feuillage.
  7. La chair du melon contient de l’eau à près de 91%. Ainsi, les melons ont besoin de beaucoup d’eau pour produire des fruits bien formés, avec une chair savoureuse. Il faut garder la terre humide, mais éviter l’irrigation excessive. Un excès d’humidité peut causer des problèmes de germination. De plus, l’engorgement d’eau pendant les stades de maturation des fruits causerait certainement des fruits remplis d’eau et sans goût. Il vaut mieux ne pas arroser le feuillage, car cela favorise l’apparition de la maladie. Pendant les étapes de maturation de la plante de melon, les besoins en eau de la celle-ci diminuent. Si on arrose trop à ces moments, on obtient des melons pleins d’eau et insipides.
  8. Certains producteurs préfèrent tailler les tiges périphériques de la plante. La taille facilite une bonne aération et protège ainsi la plante des infections favorisées par l’humidité. D’autres producteurs affirment qu’en taillant les plantes, on retarde sans doute la croissance et la nouaison de la plante. Cependant, presque tous les producteurs conviennent qu’il faut retirer la plupart des melons malformés ou sous-développés, ce qui laisse 1-3 melons par plante. Cette méthode s’appelle « éclaircie ». Elle encourage la plante à transférer ses nutriments à moins de fruits, mais qui finiront par devenir plus gros et plus goûteux.
  9. La récolte du melon cultivé à partir de graines prend en moyenne 100 à 130 jours. La plupart des variétés sont prêtes à être récoltées 78-90 jours après le repiquage. Si on peut retirer facilement la tige du fruit, c’est que les melons sont prêts à être récoltés.
  10. Lorsqu’on cultive des melons, la rotation des cultures est un moyen simple de lutter contre les ravageurs et les maladies et d’éviter l’épuisement du sol. En général, on évite de cultiver des cucurbitacées dans le même sol pendant plus de deux années consécutives.

Informations intéressantes sur le MELON

Bienfaits santé du melon

Cultiver le melon au potager: Pour les débutants

Cultiver le melon à l’extérieur pour la vente – Guide complet de culture du melon, du semis à la récolte

Cet article est également disponible dans les langues suivantes: enEnglish esEspañol arالعربية pt-brPortuguês deDeutsch ruРусский elΕλληνικά trTürkçe hiहिन्दी idIndonesia

Equipe éditoriale Wikifarmer
Equipe éditoriale Wikifarmer

Wikifarmer est la plus grande encyclopédie agricole en ligne produite et mise à jour par ses utilisateurs. Vous pouvez soumettre un nouvel article, éditer un article existant, ajouter des images et des vidéos ou simplement profiter de l’accès gratuit à des centaines de guides de cultures contemporains. L’utilisateur endosse toute responsabilité concernant l’évaluation et l’usage des informations fournies sur ce site.