Comment nourrir les cochons

Les bases de l’alimentation des cochons – ce que mangent les cochons

 

Jusqu’à récemment encore se tient un débat sur le programme approprié d’alimentation des cochons. Il existe principalement deux approches différentes, « pâture » et « rations commerciales »

Les supporters de la « pâture » fondent l’alimentation de leurs cochons sur la pâture à un taux minimum de 70%. Ils s’assurent ainsi que le cochon moyen peut non seulement survivre mais également prendre du poids et vivre sainement lorsqu’il se nourrit uniquement de pâture et d’eau. Avec ce schéma alimentaire, les cochons ont survécu à l’état sauvage pendant des siècles. Le terme « pâture » recouvre une large gamme d’espèces végétales : herbe, trèfles, alfalfa (Medicago sativa), chicorée, légumineuses, choux, buissons, arbustes, etc. La biodiversité de la pâture est directement reliée à la qualité de la nourriture consommée (plus la nourriture est diversifiée, meilleure sera sa qualité). Cependant il n’est pas sûr de laisser vos cochons manger des plantes non identifiées. Quelques espèces de rhododendrons et d’autres plantes ornementales (azalées, géraniums) et buissons sont toxiques pour les cochons et la situation peut rapidement dégénérer en une question de vie ou de mort même après une petite feuille ingérée. Les feuilles de solanacées (patates, tomates) ont également été reconnues toxiques dans certains cas. Dans tous les cas, un futur propriétaire de cochons doit procéder à des recherches sur les plantes locales de sa région pour savoir lesquelles sont toxiques pour les cochons.

Bien que l’école de pensée de la pâture gagne du terrain, même les plus fervents supporters de la pâture admettent que la croissance de leurs cochons est sévèrement inhibée lorsqu’ils se nourrissent uniquement de cette façon. C’est la raison pour laquelle les éleveurs de cochons expérimentés ajoutent d’autres nourritures (par exemple des œufs cuits ou d’autres aliments riches en protéines) pour enrichir le régime alimentaire de leurs cochons de pâture.

D’un autre côté, les supporters des « rations commerciales » affirment que contrairement aux vaches, le cochon est un animal monogastrique et qu’il est contre sa nature de se nourrir de pâture à hauteur de 70% de son régime alimentaire. Ces fermiers s’appuient sur les rations commerciales pré-mélangées (granules), qui ajustent le niveau de protéines. Ils disent que les cochons devraient ingérer entre 15 et 18% de protéines brutes. Dans ce schéma, le cochon moyen pesant 22kg à 7 semaines atteindra un poids de 100kg à 20 semaines. Les nourritures commerciales actuelles contiennent des ingrédients composés de protéines végétales (blé, orge, pois, sésame, riz, maïs, soja), des plantes, des probiotiques et des vitamines, des minéraux et des traces d’autres nutriments pour optimiser la performance du cochon (croissance rapide, déchets minimum). Ce sont les grains qui ont particulièrement attiré l’attention. De nombreux fermiers affirment que les grains, introduits dans la nourriture des cochons à hauteur de 15 à 20%, aide le cochon à produire du porc de meilleure qualité parmi d’autres bénéfices. La lysine est également très importante pour les cochons à viande. Elle aide à favoriser la croissance et le développement des muscles. Quelques nourritures concentrées pour cochons contiennent 40% de protéines brutes et 2,5% de lysine. Les fermiers mélangent donc souvent 45 kilos de concentré avec 136kg de maïs en poudre, pour que les protéines et la lysine s’ajustent aux niveaux désirés.

De nos jours, les supporters des deux approches ajoutent souvent d’autres produits à la nourriture de leurs cochons, comme par exemple des patates bouillies, des carottes bouillies, de la citrouille, des pommes, des déchets de cuisine (autres que la viande et le poisson). De nombreux fermiers donnent également du lait de chèvre à leurs cochons quotidiennement.

Avant la prévalence des rations commerciales au 20ème siècle, les vieux fermiers avaient l’habitude de baser l’alimentation de leurs cochons sur le maïs complet, le lait de chèvre, les œufs durs, les carottes bouillies et de nombreux fruits (principalement des pommes et des citrouilles). Ils avaient l’habitude de proposer un mélange des ingrédients ci-dessus à leurs cochons et de les nourrir 2, 3 ou même 4 fois par jours (mais au minimum 3 fois pendant les journées d’hiver) pendant 15 minutes à peine à chaque fois.

Les cochons ont également besoin d’avoir un accès à de l’eau fraîche 24 heures par jour. Le cochon moyen boit 11 litres d’eau par jour. Si vous remarquez que vos cochons n’ont pas bu d’eau pendant 5 ou 6 heures, vous devez prendre contact avec un vétérinaire aussi tôt que possible.

Il n’y a donc pas une réponse unique à la question « comment nourrir les cochons ». La réponse dépend de la raison pour laquelle vous élevez des cochons (viande ou animal de compagnie), de ce que vous avez de disponible, sur votre possession ou non d’un grand champ produisant une pâture diversifiée, sur le type d’ingrédients ou de nourriture que vous trouvez à un bon prix, etc. Un fermier débutant devrait d’abord consulter un expert local, des éleveurs locaux ou des associations, le vétérinaire du coin et/ou un agronome pour créer un programment annuel d’alimentation rationnel et s’informer sur les plantes et buissons toxiques qui se trouvent dans sa région. En savoir plus sur les plantes toxiques pour le bétail.

Vous pouvez enrichir cet article en laissant un commentaire ou une photo de la nourriture de vos cochons.

Comment élever des cochons

Abriter des cochons – Concevoir une ferme à cochons

Choisir des cochons

Comment nourrir les cochons

Santé, Maladies et symptômes des cochons

Production de fumier de porc et gestion des déchets

Questions et réponses sur les cochons

Avez-vous de l’expérience dans l’élevage de cochons ? Partagez-la dans les commentaires ci-dessous, avec vos méthodes et vos pratiques. Tous les contenus vont bientôt être vérifiés par nos agronomes. Une fois approuvés, ils seront ajoutés à Wikifarmer.com et ils influenceront positivement des milliers d’agriculteurs à travers le monde, néophytes comme expérimentés.

Cet article est également disponible dans les langues suivantes: enEnglish esEspañol arالعربية pt-brPortuguês deDeutsch ruРусский elΕλληνικά hiहिन्दी viTiếng Việt idIndonesia

Equipe éditoriale Wikifarmer
Equipe éditoriale Wikifarmer

Wikifarmer est la plus grande encyclopédie agricole en ligne produite et mise à jour par ses utilisateurs. Vous pouvez soumettre un nouvel article, éditer un article existant, ajouter des images et des vidéos ou simplement profiter de l’accès gratuit à des centaines de guides de cultures contemporains. L’utilisateur endosse toute responsabilité concernant l’évaluation et l’usage des informations fournies sur ce site.