Comment fertiliser les pommiers

Apple Tree Fertilizer Requirements

Programme fertilisation pommier

L’azote et le potassium sont très importants pour la croissance des feuilles, la floraison et la fructification, tandis que le phosphore est crucial pour le développement d’un système racinaire fort, en particulier dans les premiers stades de développement de la plante. Le calcium, le magnésium, le manganèse, le zinc et le bore sont aussi importants pour différentes étapes du bourgeonnement, de la floraison et de la fructification, et toute carence aura un effet négatif sur le nombre de fruits, leur qualité ainsi que sur la santé générale de l’arbre.

En règle générale, les arbres adultes portant des fruits ont besoin de plus de fertilisant que les jeunes arbres qui n’ont pas encore fructifié. L’arbre adulte moyen a besoin de 270g d’azote par an, tandis que l’arbrisseau non porteur moyen n’a besoin que de 68g par an. Ces taux concernent les arbres de taille standard, et les besoins des arbres nains diminuent habituellement de 40%.

Un schéma courant de fertilisation utilisé par de nombreux cultivateurs professionnels consiste à ajouter une fois par an entre 0,5 et 2kg de mélange azote-phosphore-potassium 12-12-12 ou 11-15-15 par arbrisseau et entre 3 et 5 kg de ce même mélange 12-12-12 ou 11-15-15 par arbre adulte. Gardez en tête que 1 tonne = 1000kg et que 1 hectare = 10 000m².

On applique la plupart des fertilisants entre mars et juillet. En particulier s’il y a une carence en phosphore, nous pouvons appliquer un mélange azote-phosphore-potassium 0-25-0 (posez la question à un agronome certifié). Souvenez-vous que le fertilisant 0-25-0 ne doit pas entrer en contact avec les racines de l’arbre. Un second schéma courant de fertilisation dans un verger industriel moyen avec 600 arbres adultes par hectare consiste à ajouter 110kg d’azote et 200kg d’oxyde de potassium par hectare, tandis que le phosphore, le magnésium et le calcium sont ajoutés en fonction des analyses foliaires.

Cependant ce ne sont que des schémas courants que vous ne devez pas suivre sans avoir mené vos propres recherches. Chaque champ est différent et possède différents besoins. La vérification des nutriments du sol et du pH est vitale avant d’utiliser une méthode de fertilisation. De plus, si une irrigation totale est combinée avec la présence d’alfalfa ou d’autres légumes (en tant que cultures de couverture) dans un système dense de plantation, les besoins des pommiers en fertilisant diminuent largement parce que les cultures de couverture produisent naturellement de la matière organique qui, une fois décomposée, relâche d’importants nutriments dans le sol.

Les pratiques contemporaines de culture de pommiers suggèrent de récolter une fois par an (en été, juillet ou août) au moins une centaine de feuilles de nos pommiers et de les envoyer à un laboratoire pour une analyse détaillée des nutriments. Si nous détectons que la feuille moyenne possède des carences (c’est-à-dire si certains éléments chimiques importants sont en-dessous des standards acceptables), alors nous pouvons intervenir et corriger le problème en ajoutant le bon élément, par exemple un amendement en calcium, grâce à une application foliaire ou au sol.

Les taux normaux des nutriments les plus importants sont indiqués ci-dessous :

Azote : 2% – 2,4%

Phosphore : 0,1% – 0,3%

Potassium : 1,1% et plus

Calcium : 1% et plus

Magnésium : 0,25% et plus

Vous pouvez enrichir cet article en laissant un commentaire ou une photo de vos méthodes de fertilisation de pommiers.

Information sur les pommiers

Faire pousser des pommiers à partir de graines

Faire pousser des pommiers en pots

Faire pousser des pommiers pour le profit

Conditions climatiques du pommier

Propagation et pollinisation des pommiers

Exigences de sol des pommiers et préparation du terrain

Planter des pommiers

Comment irriguer les pommiers

Comment fertiliser les pommiers

Comment tailler les pommiers

Récolte et rendement des pommiers

Ravageurs et maladies des pommiers

Questions et réponses sur les pommiers

Avez-vous de l’expérience dans la culture de pommiers ? Partagez-la dans les commentaires ci-dessous, avec vos méthodes et vos pratiques. Tous les contenus vont bientôt être vérifiés par nos agronomes. Une fois approuvés, ils seront ajoutés à Wikifarmer.com et ils influenceront positivement des milliers d’agriculteurs à travers le monde, néophytes comme expérimentés.

Cet article est également disponible dans les langues suivantes: English Español العربية Português Русский Türkçe

Equipe éditoriale Wikifarmer
Equipe éditoriale Wikifarmer

Wikifarmer est la plus grande encyclopédie agricole en ligne produite et mise à jour par ses utilisateurs. Vous pouvez soumettre un nouvel article, éditer un article existant, ajouter des images et des vidéos ou simplement profiter de l’accès gratuit à des centaines de guides de cultures contemporains. L’utilisateur endosse toute responsabilité concernant l’évaluation et l’usage des informations fournies sur ce site.