Comment faire pousser facilement des tomates dans votre jardin

Growing tomato Backyard

Comment avoir beaucoup de tomates sur un pied

De plus en plus de gens aiment cultiver leurs propres fruits et légumes dans leur jardin, soit parce qu’ils apprécient ce processus de détente, soit parce qu’ils veulent contrôler tout ce qu’ils consomment. Cependant, la culture des fruits et légumes dans le jardin a quelques secrets que nous allons partager ci-dessous.

Quelques conseils pour cultiver des tomates dans votre jardin :

La tomate est une plante de saison chaude. Elles ont besoin de températures de 18 °C à 26 °C (64,4-78,8 ℉) et de beaucoup de soleil (au moins 6 heures par jour) pour pousser. Les plants de tomates peuvent tolérer des températures proches de 1 °C (33,8 ℉) sans s’éteindre, mais seulement pendant de très courtes périodes. Bien entendu, nous commencerons à constater des problèmes dans la nouaison lorsque les températures quotidiennes resteront inférieures à 17 °C (63 ℉) pendant plusieurs jours. Si ces températures se produisent pendant la phase de maturation, les fruits ne pourront probablement pas rougir, car la production de substances responsables de la couleur rouge s’arrête normalement en dessous de 16 °C (60,8 ℉). Leur croissance s’arrête complètement à des températures inférieures à 9 °C (48,2 ℉). Les températures du sol inférieures à 14 °C (57,2 ℉) causeront très probablement des problèmes de croissance des racines. Les problèmes de nouaison et de maturation des fruits se produisent également à des températures très élevées.

Si vous envisagez de démarrer les tomates à partir de graines, assurez-vous d’acheter des semences certifiées d’un vendeur légitime. Sinon, les taux de germination seront probablement faibles et vous perdrez votre temps. N’oubliez pas que les graines de tomate ont une faible tolérance au froid. Il est donc conseillé de faire d’abord un lit de semence, en maintenant la température du sol à 23-26 °C (73.4-78.8 ℉). Vous pouvez utiliser le gazon comme substrat pour une aération optimale. Des températures inférieures à 10-12 °C (50-53.6 ℉) peuvent empêcher la germination. Les graines doivent rester dans un sol humide mais non détrempé jusqu’à la germination. Le meilleur moment pour transplanter les semis à leur emplacement définitif est 4-7 semaines après le semis, quand ils auront développé 4-6 vraies feuilles.

Si vous ne voulez pas perdre de temps à partir des graines, vous pouvez acheter de jeunes plants dans une pépinière et les transplanter directement dans leur position finale. N’oubliez pas que le repiquage des plants de tomates peut ne pas réussir à des températures inférieures à 15 °C (59 ℉).

Veillez à ne pas planter vos plants de tomates dans des zones où vous aviez précédemment planté d’autres Solanacées (tomates, pommes de terre, poivrons, aubergines) afin d’éviter certaines maladies transmises par le sol. Dans la plupart des cas, le moment idéal pour planter est le printemps. Toutefois, dans certaines régions où les températures sont suffisamment élevées, la plantation peut certainement avoir lieu plus tôt. En revanche, dans les régions du nord, les producteurs plantent généralement les tomates au début de l’été ou plus tard. Il existe également des variétés tardives plantées très tard et récoltées à la fin de l’automne – début de l’hiver (novembre – décembre).

Une étape importante (surtout dans les zones où la température du sol est basse pendant la saison de plantation) est la couverture plastique linéaire. De nombreux producteurs recouvrent les rangs d’un film plastique noir. Ils utilisent cette technique afin de maintenir la température de la zone racinaire à un niveau optimal (au-dessus de 21 °C ou 69,8 ℉) et de prévenir la croissance des mauvaises herbes.

Si vous souhaitez avoir de nombreux plants de tomates dans une petite cour, n’oubliez pas que les producteurs professionnels préfèrent planter en rangs simples avec une distance moyenne de 0,3 à 0,6 m entre les plants dans le rang et de 0,8 à 1,3 m entre les rangs. Toutefois, il n’est pas souhaitable de surpeuplé les plantes. Une plantation moins dense permet un meilleur accès du feuillage à la lumière du soleil, une meilleure aération et une protection contre certaines maladies. Ainsi, on peut voir la plupart des cultivateurs amateurs qui n’ont pas de problème particulier d’espace planter des tomates à 1 mètre de distance sur la rangée et à une distance de 1,5 m entre les rangées.

Le cultivateur amateur Charles Wilber de l’Alabama a gagné une place dans le Livre Guinness des records, puisque les quatre plants de tomates qu’il a cultivés ont finalement produit 620 kg de fruits. Interrogé sur son secret, il a répondu qu’il n’utilisait pas un hybride coûteux, ni n’appliquait d’engrais spécialisé. Le pincement très fréquent des faux bourgeons était vital pour sa production. La taille est très importante dans la culture de la tomate, mais pas pour toutes les variétés. En bref, les variétés indéterminées ont besoin d’une taille régulière, alors que les variétés déterminées peuvent rester non taillées.

Les variétés indéterminées sont taillées pour pousser sur une tige simple, double ou triple. La taille facilite une bonne aération et protège ainsi la plante contre diverses infections. De plus, nous avons un meilleur rapport fruits/feuillage. Lors de la taille, il est très important d’utiliser les outils de taille appropriés, pour éviter d’endommager la plante.

Les tomates de taille indéterminée ont besoin d’être soutenues par un tuteur. La technique la plus simple consiste à placer un tuteur près de chaque plant de tomate et à attacher doucement la tige sur le tuteur. Cette technique aide les tissus fins de la tomate à rester en position verticale. En même temps, elle empêche le feuillage de la tige et les fruits de toucher le sol et protège ainsi la plante contre les parasites et les maladies du sol. En outre, le tuteurage facilite la récolte des fruits et améliore l’aération et la santé générale de la plante.

Les plants de tomate ont généralement une tolérance moyenne à élevée face à la sécheresse. En revanche, ils n’aiment pas les sols détrempés. Vous pouvez donc éviter une irrigation excessive. Cependant, les tomates nécessitent des arrosages fréquents et surtout lors du remplissage des fruits. N’oubliez pas que 100 grammes de fruits de tomate contiennent plus de 94 grammes d’eau. En moyenne, le plant de tomate consomme 700 mm d’eau totale par période de croissance pour la culture en extérieur. Veillez à fournir à vos plantes des quantités d’eau stables afin d’éviter tout stress éventuel pour la plante. N’oubliez pas qu’un arrosage inégal pendant la nouaison risque de causer de nombreux problèmes.

Lorsque vous cultivez dans votre jardin, tout ce dont vous avez besoin pour un plant de tomate moyen qui pousse dans un sol moyen est l’ajout de compost. Le compostage est un procédé écologique qui donne d’excellents résultats en matière de nutrition des plantes à la maison, ce qui permet de réaliser des économies importantes. C’est un processus par lequel les résidus organiques tels que les feuilles, les branches, les pelures et autres résidus alimentaires (par exemple les coquilles d’œufs) qui peuvent être présents dans notre cuisine sont transformés par divers procédés et à l’aide de micro-organismes du sol en une substance riche en nutriments, appelée compost. Une bonne utilisation du compost permet d’éviter l’érosion du sol. De plus, les agents pathogènes du sol sont contrôlés. Nous devons cependant être prudents, car tous les déchets alimentaires produits dans notre pays ne se prêtent pas au compostage. Le processus est assez simple. Il faut un bac ou un silo à compost, un broyeur, de la terre et des déchets organiques. Le broyeur est très important, car pour accélérer le processus, les matériaux destinés au bac de compostage doivent être suffisamment petits.

La plupart des tomates arrivent à maturité et peuvent être récoltées sept à dix semaines après leur transplantation. Si tout se passe bien, vous pourrez peut-être récolter les tomates jusqu’à 2 ou 3 fois par semaine. Encore une fois, les outils de taille et les gants que nous devons utiliser doivent être de haute qualité et doivent être accompagnés des certificats nécessaires.

La sécurité personnelle est un facteur très important pour un jardinier. Il s’agit peut-être d’un passe-temps apparemment inoffensif, mais il comporte des risques qu’un agriculteur amateur n’aurait peut-être jamais imaginés. Il est important de se procurer des bottes de bonne qualité. Le jardin attire souvent des visiteurs indésirables à la recherche de nourriture, tels que des serpents ou des souris, surtout en été, lorsque les tomates arrivent à maturité et doivent être contrôlées quotidiennement pour la récolte. Un mauvais pas dans le jardin peut devenir dangereux. Il est donc extrêmement important de protéger ses pieds des dangers.

Quelques faits intéressants sur la tomate

La valeur nutritive des tomates

Informations sur les plants de tomates

Comment faire pousser facilement des tomates dans votre jardin

Techniques de culture de la tomate – Guide sur la culture de la tomate

Cet article est également disponible dans les langues suivantes: English Español Português Deutsch Русский Türkçe हिन्दी

Equipe éditoriale Wikifarmer
Equipe éditoriale Wikifarmer

Wikifarmer est la plus grande encyclopédie agricole en ligne produite et mise à jour par ses utilisateurs. Vous pouvez soumettre un nouvel article, éditer un article existant, ajouter des images et des vidéos ou simplement profiter de l’accès gratuit à des centaines de guides de cultures contemporains. L’utilisateur endosse toute responsabilité concernant l’évaluation et l’usage des informations fournies sur ce site.