Comment cultiver le Chou – Guide complet de culture du chou, du semis à la récolte

Planter des choux rouges – culture de choux – plantation choux rouge – comment cultiver le chou rave – comment cultiver le choux

Résumé

En quelques mots, la plupart des producteurs de chou commencent leur culture à partir de graines, dans un environnement intérieur protégé (pépinière). La période qui s’écoule entre le semis en intérieur et le repiquage varie de 18 à 38 jours. Ensuite, ils repiquent les jeunes plantules dans un sol fertile bien labouré et sans mauvaises herbes. Ils plantent les jeunes plants en rangées de façon à ce que les plants soient bien espacés et aérés. Souvent, l’irrigation goutte-à-goutte et la fert-irrigation sont employées (fertilisation par des engrais solubles dans l’eau, qui sont injectés dans le système d’irrigation). Pour la plupart des variétés, les choux sont prêts à être récoltés de 75 à 88 jours après le repiquage. La récolte peut être effectuée manuellement ou mécaniquement.

Exigences de sol du chou

Le chou est une plante qui pousse dans un sol riche en nutriments et bien drainé. Il a également besoin d’un emplacement ensoleillé. Il est essentiel d’effectuer une bonne préparation du sol avant de planter les graines ou de repiquer les jeunes plantules. Les maraîchers expérimentés signalent qu’il est utile de travailler le sol et d’appliquer du compost ou du fumier bien décomposé avant le repiquage ou le semis direct. Souvent, le chou préfère un sol fertile, dont le pH varie de 6 à 6,8. La façon la plus courante d’avoir des plantes florissantes et des rendements de bonne qualité, est de garder le sol constamment humide.

Les maraîchers effectuent une analyse du sol avant la plantation. Il est recommandé de consulter un agronome local afin d’établir un plan intelligent de préparation du sol.

Besoins en eau du chou

Dans la plupart des cas, l’irrigation goutte-à-goutte et la fert-irrigation sont réalisées (fertilisation par des engrais solubles dans l’eau, qui sont injectés dans le système d’irrigation).

Le chou a besoin d’une quantité suffisante d’eau pour produire ses têtes feuillues. Il est important de garder le sol humide mais pas détrempé. Il faut veiller à ne pas trop arroser les cultures, car les plantes ne peuvent pas tolérer un sol gorgé d’eau. Le chou a besoin d’un arrosage régulier pour se développer correctement, former des têtes fermes et produire des feuilles de bonne qualité. Pour la culture du chou à l’extérieur, on peut utiliser des systèmes d’irrigation par aspersion ou goutte-à-goutte. Afin de garder le sol constamment humide, les cultivateurs peuvent appliquer une fine couche de paillis sur le sol (demander l’avis d’un agronome).

Plantation et espacement des choux – Comment cultiver des choux sains et réussis

Même si le chou est une plante tolérante au gel, il peut être gravement affecté par le gel printanier. Les plantes affectées produiront des têtes non développées, des feuilles de moindre qualité et généralement, des produits de moindre qualité et quantité. La plantation des graines de chou dans les délais indiqués est essentielle, selon le moment où on veut les récolter. Les cultivateurs sèment d’abord le chou d’été au milieu du printemps. Ensuite, ils sèment les types automne-hiver à la fin du printemps. Enfin, les choux de printemps sont semés pendant les derniers jours de l’été, et les agriculteurs les récoltent l’année suivante.

On peut planter des graines de chou à l’intérieur, dans des mini serres ou des pots, 6 à 8 semaines avant le dernier gel printanier. Dans la plupart des cas, la température adéquate pour cultiver le chou est de 12 à 23°C (55 à 75°F). L’arrosage des plantes doit se faire régulièrement, jusqu’à ce qu’elles développent 3 à 4 feuilles. Les plantes sont prêtes à être repiquées 18-38 jours après le semis. Lorsque les plantes développent 3 feuilles et atteignent 10-13 cm (4 à 5 pouces) de hauteur, on peut les repiquer à l’endroit choisi. Les maraîchers expérimentés affirment qu’ils repiquent souvent des choux par temps nuageux, afin d’éviter l’exposition soudaine de la plante à la lumière intense du soleil. Quelles que soient les méthodes de culture utilisées, une irrigation régulière est toujours nécessaire. Comme déjà mentionné, garder le sol humide est la clé d’une plante bien développée et en bonne santé.

Afin d’obtenir une bonne croissance et de maximiser leurs rendements, les maraîchers peuvent prendre en considération les facteurs suivants :

  • Taux de semis : 250-400 g (9 à 14 oz.) de graines par hectare
  • Nombre de plantes par hectare : 20 000 – 40 000 plantes
  • 1 hectare = 2,47 acres = 10 000 mètres carrés
  • La distance entre les plantes de la rangée doit normalement être de 40 à 70 cm (15 à 27 pouces). La distance entre les rangées doit normalement être de 60 à 90 cm (23 à 35 pouces). Ces chiffres varient selon la taille souhaitable de chaque tête de chou. Plus les plantes sont proches l’une de l’autre, plus la tête qu’elles produisent sera petite.
  • Dans la plupart des cas, il est bon de diminuer l’arrosage lorsque les choux arrivent à maturité. Il a été rapporté qu’en cas d’arrosage excessif, les têtes de chou peuvent pousser trop vite et commencer à se fendre.
  • Les agriculteurs peuvent demander l’avis d’agronomes locaux, afin de réaliser un plan intelligent pour cultiver des plantes prospères et saines.

Besoins de fertilisation du chou

Il est essentiel d’effectuer une analyse du sol avant toute application d’engrais. Le moyen le plus sûr est de connaître le profil exact des éléments nutritifs du sol. Le chou a besoin d’un sol riche en éléments nutritifs pour pousser et maximiser sa production et son rendement. Certains producteurs de choux appliquent un fumier bien pourri et travaillent le sol deux semaines avant la plantation. Ils peuvent également ajouter de l’engrais aux jeunes plantules environ deux ou trois semaines après le repiquage. Il est important de laisser pousser les choux en hauteur, avant toute application d’engrais.

Dans la plupart des cas, l’irrigation goutte-à-goutte et la fert-irrigation (fertilisation par des engrais injectés dans le système d’irrigation) sont appliquées. On peut aussi utiliser l’épandage au sol. En général, les maraîchers expérimentés conseillent un engrais bien équilibré, composé d’éléments nutritifs essentiels, tels que l’azote (N), le potassium (K) et le phosphore (P), sous forme de granulés. On peut appliquer ces engrais tels que N-P-K 10-10-10-10 ou 10-3-3. On peut aussi ajouter les engrais granulés directement à la surface du sol et ensuite arroser. Il est indispensable que les granulés n’entrent pas en contact avec les jeunes plants, car il y a le risque de les brûler.

Cependant, ce ne sont là que des schémas courants, qui ne devraient pas être suivis sans faire ses propres recherches. Chaque domaine est différent et a des besoins spécifiques. Vous pouvez demander conseil à un agronome, après avoir effectué une analyse du sol.

Ravageurs et maladies

Tout au long de sa période de croissance, le chou est sensible à plusieurs types de ravageurs et de maladies. C’est une plante qui attire beaucoup de nuisibles. Il est indispensable de connaître les ennemis des cultures, et d’adopter une approche respectueuse de l’environnement pour les combattre. On peut obtenir les conseils d’un professionnel local pour lutter efficacement contre les ravageurs et les maladies du chou. Les ravageurs et les maladies les plus courants du chou sont énumérés ci-dessous.

Ravageurs

  • Grands et petits papillons blancs du chou. Ces insectes déposent leurs œufs sous les feuilles de chou. Lorsque leurs larves éclosent, elles se nourrissent de feuilles.
  • Pucerons. Les pucerons du chou sont de couleur gris-verdâtre et ne peuvent pas être facilement identifiés. Ils se nourrissent principalement des feuilles.
  • Les pigeons et autres petits oiseaux aiment voler près des cultures, et attaquent les jeunes plants.

Maladies

  • Tache alternarienne. C’est une maladie fongique, causée par des espèces d’Alternaria. Elle affecte aussi bien les plantules que les plantes plus âgées, causant des taches foncées sur la tige et des taches brunes sur les feuilles. Si on n’intervient pas tout de suite, les feuilles infectées jauniront et finiront par tomber.
  • Pourriture noire (le black rot). C’est une maladie bactérienne, causée par la Xanthomonas campestris. Elle infecte principalement les parties aériennes de la plante.
  • Oïdium du chou. La Peronospora parasitica est responsable de cette maladie, causant des taches nécrotiques sur les feuilles séchées.

Lutte contre les parasites et les maladies

La meilleure façon de lutter contre les ravageurs et les maladies reste la prévention, plutôt que l’intervention. Les producteurs de choux devraient prendre en considération les mesures suivantes :

  • L’utilisation de graines certifiées est essentielle.
  • L’utilisation de variétés et d’hybrides résistants aux maladies locales est essentielle.
  • L’installation de filets pour couvrir les cultures peut protéger le chou contre certaines attaques de ravageurs.
  • Éviter l’application excessive d’engrais.
  • Le grillage métallique peut protéger les choux des attaques des pigeons.
  • La cueillette manuelle des chenilles et des larves et leur élimination soigneuse des cultures, peut être une solution dans certains cas.
  • Afin de prévenir la tache alternarienne, il est conseillé de cueillir et d’éliminer les résidus qui peuvent rester dans le sol après la récolte.
  • On peut faire la rotation des cultures avec d’autres plantes, afin de contrôler naturellement les ravageurs et les maladies.

Récolte du chou et rendement par hectare

En règle générale, la période entre le semis et le repiquage varie de 18 à 38 jours. Pour la plupart des variétés, les choux sont prêts à être récoltés 75 à 88 jours après le repiquage. Il existe des variétés très précoces qui peuvent être récoltées 55 jours après le repiquage. Certaines variétés tardives arrivent à maturité environ 95-105 jours après le repiquage. Le moment où on récolte les choux dépend des différentes variétés. Il y a des variétés qui ont besoin de rester dans le sol quelques semaines de plus après avoir formé une tête solide et ferme. Au contraire, certaines variétés doivent être récoltées tout de suite après leur maturité.

Important à savoir sur la récolte du chou :

  • La récolte doit avoir lieu lorsque le chou atteint sa taille maximale.
  • Le chou est prêt pour la récolte lorsque sa tête est ferme et bien formée.
  • Il faut vérifier la fermeté du chou à intervalles réguliers. Lorsqu’il atteint une taille de 12 cm (5 pouces), on peut le presser pour tester sa fermeté.
  • Si on constate que la tête de chou commence à se fendre, on peut la récolter sans tarder.
  • On peut couper le chou pommé de sa base, à l’aide d’un couteau tranchant.
  • Dans les grandes exploitations agricoles de choux, la récolte est effectuée à l’aide de machines automatisées, qui sont fixées aux tracteurs. Ces machines soulèvent l’ensemble de la plante du sol à l’aide d’un soc. Ainsi, la plante est complètement détruite. Le sol, la saleté, les pierres et les choux sont transférés sur une série de toiles, où les choux sont finalement séparés des matières étrangères.
  • Après la récolte, les choux doivent être stockés immédiatement dans un endroit ombragé.
  • Dans la plupart des cas, la meilleure température pour stocker le chou est de 0-4°C (32 à 40°F). En général, le chou a besoin d’un endroit froid et humide, avec environ 95 % d’humidité.

Rendement du chou par hectare

Le rendement moyen du chou par hectare est de 30 à 70 tonnes (1 tonne = 1000 kg = 2200 lbs. et 1 hectare = 2,47 acres = 10 000 mètres carrés).  Dans certains cas, les cultivateurs ont rapporté un rendement de 80 tonnes par hectare, voire plus. Bien sûr, de tels rendements élevés peuvent être obtenus par des agriculteurs expérimentés, après des années de pratique.

Avez-vous de l’expérience dans la culture du chou ? Veuillez partager votre expérience, vos méthodes et vos pratiques, dans les commentaires ci-dessous. Tout le contenu que vous ajoutez sera bientôt revu par nos agronomes. Une fois approuvé, il sera publié sur Wikifarmer.com et influencera positivement des milliers d’agriculteurs débutants ou expérimentés, partout au monde.

CHOU: Infos, données et bienfaits

Le Chou Wiki. Infos & utilisations

Comment cultiver le Chou – Guide complet de culture du chou, du semis à la récolte

Cet article est également disponible dans les langues suivantes: enEnglish esEspañol arالعربية pt-brPortuguês deDeutsch ruРусский elΕλληνικα hiहिन्दी idIndonesia

Equipe éditoriale Wikifarmer
Equipe éditoriale Wikifarmer

Wikifarmer est la plus grande encyclopédie agricole en ligne produite et mise à jour par ses utilisateurs. Vous pouvez soumettre un nouvel article, éditer un article existant, ajouter des images et des vidéos ou simplement profiter de l’accès gratuit à des centaines de guides de cultures contemporains. L’utilisateur endosse toute responsabilité concernant l’évaluation et l’usage des informations fournies sur ce site.